19 avril 2024

Afrique centrale : défis de la sécurité collective et enjeux de l’émergence d’une pensée stratégique régionale

Situé à l’épicentre d’enjeux géostratégiques majeurs, le continent africain occupe une place singulière au sein de l’architecture sécuritaire globale, entre « patronage politique et stratégique » des puissances extérieures et aspiration à l’affirmation d’une autonomie stratégique locale. Au cœur du continent, la sous-région de l’Afrique centrale, qui recoupe l’espace de la Communauté des États de l’Afrique centrale (CEEAC) est depuis plus d’une décennie, le foyer de crises multiformes fragilisant et ralentissant son intégration politique et économique. En raison de ses ressources minérales aussi diverses qu’abondantes (or, diamant, cobalt, coltan, cassitérite, cuivre, uranium, pyrochlore, hydrocarbures), l’Afrique centrale est par ailleurs au cœur d’une compétition géostratégique croissante entre puissances extérieures. La présente note se penche sur les conditions de l’émergence d’une autonomie et d’une pensée stratégique endogène à l’Afrique centrale. Ces deux perspectives sont confortées par le constat, au cours de ces dernières années, d’une forte aspiration des États africains à répondre eux-mêmes aux défis de sécurité et de paix auxquels ils sont confrontés.  S’inscrivant dans une démarche prospective, la note suggère qu’une appropriation locale de la réflexion stratégique sur l’expérience de la gestion des crises survenues dans l’espace de la CEEAC, ainsi que celle des opérations de paix déployées dans la sous-région, pourrait servir de levier à une pensée civilo-militaire innovante, répondant à la mutation des défis sécuritaires du moment. Au-delà des défis structurels habituellement recensés en termes de déficit de capacités humaines, financières, opérationnelles, la réflexion porte ici sur l’enjeu de la production des savoirs stratégiques comme ressource en vue de l’élaboration et de l’ajustement des systèmes locaux de sécurité collective à l’évolution des menaces sécuritaires qui secouent l’Afrique et la sous-région.

Cette note a été réalisée grâce au soutien de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie du ministère des Armées français et de la Confédération Suisse.

Afrique centrale : défis de la sécurité collective et enjeux de l’émergence d’une pensée stratégique régionale

Plus de publications

Michel Luntumbue est licencié en Sciences politiques et Relations Internationales et chargé de recherche au GRIP. Ses travaux portent sur les problématiques de l’amélioration de la sécurité humaine, la prévention des conflits, le renforcement de l’état de droit dans les pays d’Afrique centrale et occidentale, mais aussi sur le rôle des institutions régionales africaines, et l’architecture africaine de paix et sécurité (APSA). De 2017 à 2023, il a assuré la coordination scientifique de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix.

Suivez-nous

526FansJ'aime
609SuiveursSuivre
392AbonnésS'abonner

Dernières publications