21 mai 2024
AccueilBreveLancement officiel de l'Observatoire Boutros-Ghali

Lancement officiel de l’Observatoire Boutros-Ghali

Le 30 mars 2017, lors d’une cérémonie tenue au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie, à Paris, la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a procédé au lancement officiel de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix, aux côtés de la France, du Canada et de la Belgique…

Lancement de l’Observatoire Boutros-Ghali

« Le nom de Boutros Boutros-Ghali est à jamais attaché à la recherche de la paix. Pour lui, elle n’était pas seulement cet idéal toujours à atteindre. Il était fondé à en parler concrètement et en parfaite connaissance de cause. Car il s’y est dédié corps et âme, comme négociateur des accords paix de Camp David, comme sixième Secrétaire général des Nations unies, mais aussi comme premier Secrétaire général de la Francophonie », a déclaré* la Secrétaire générale à cette occasion.

A l’heure où la communauté internationale exprime le besoin d’une plus grande représentation du personnel maîtrisant le français dans les nombreuses opérations de maintien de la paix (OMP) des Nations unies déployées sur des théâtres francophones, cette initiative entend permettre aux Etats contributeurs de personnel francophone de mieux s’approprier les sujets liés au maintien de la paix dans toutes ses dimensions.

Aux côtés de Laila Boutros Ghali et de l’ambassadeur d’Egypte, Ehab Badawy

Cet Observatoire constitue notamment un cadre d’échanges entre experts et personnalités francophones issus de pays contributeurs de personnel et vise à accompagner les États francophones dans leurs démarches pour mieux préparer leur engagement dans les OMP. Il a également pour vocation de présenter au Secrétariat des Nations unies des propositions en vue d’un meilleur soutien des efforts de ces États en faveur du maintien de la paix.

Il doit enfin permettre de tirer profit de bonnes pratiques et outils de formation destinés au personnel appelé à être déployé dans l’espace francophone, en cohérence avec l’objectif de performance des OMP.

Le Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité (GRIP), basé à Bruxelles, est chargé d’animer cet Observatoire avec le soutien actif des partenaires impliqués dans ce projet.

À l’occasion de cette cérémonie, un hommage a été rendu à M. Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire général des Nations unies et de la Francophonie, qui a très tôt œuvré pour le renforcement du maintien de la paix et pris conscience de son caractère nécessairement évolutif. Une salle portant son nom a été inaugurée en son honneur, au siège de l’OIF, en présence de Madame Michaëlle Jean, de Monsieur Ehab Badawy, Ambassadeur de la République d’Égypte en France et de Mme Laila Boutros-Ghali.

Le discours de Michaële Jean

Crédit image : OBG

Plus de publications
- Advertisement -Observatoire

Dernières brèves

La Major Ahlem Douzi de la MONUSCO remporte le prix 2024 des femmes officières d’affaires judiciaires et pénitentiaires

La Major Ahlem Douzi, de nationalité tunisienne, a remporté le Prix de la pionnière des Nations Unies pour les femmes spécialistes des questions judiciaires...

Infographie et entretien vidéo sur l’action de l’Union européenne en Afrique dans les domaines paix et sécurité

Le 29 janvier dernier, le Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité (GRIP), gestionnaire du projet Observatoire Boutros-Ghali, a publié...

La sergent-chef Renita Rismatanti a été récompensée pour son travail au sein de la MINUSCA, avec le prix de la femme police de l’année...

Le 16 novembre 2023, le Prix de la femme policière de l’année des Nations Unies a été décerné, pour la 13ème fois. Il a...