27 février 2024
AccueilBreveLa sergent-chef Renita Rismatanti a été récompensée pour son travail au sein...

La sergent-chef Renita Rismatanti a été récompensée pour son travail au sein de la MINUSCA, avec le prix de la femme police de l’année de l’ONU

Le 16 novembre 2023, le Prix de la femme policière de l’année des Nations Unies a été décerné, pour la 13ème fois. Il a été remis à la sergent-chef Renita Rismatanti, policière indonésienne déployée au sein de la MINUSCA, en RCA. Son prix lui a été remis dans le cadre de la semaine annuelle de la police des Nations unies, qui s’est déroulée au Siège des Nations Unies du 13 au 17 novembre. 

À cette occasion, Secrétaire général adjoint aux opérations de la paix, Jean-Pierre Lacroix, s’est exprimé et a déclaré « Merci d’avoir rendu les Nations unies ainsi que votre pays d’origine, l’Indonésie, très fiers ». Renita Rismatanti est à ce jour la plus jeune récipiendaire du prix depuis sa création, en 2011.  La jeune femme est mis à l’honneur pour son travail et sa  contribution au sein de la police des Nations unies. Son aide à la conception et au développement d’une base de données, permettant de cartographier et d’analyser les lieux criminogènes et de troubles à l’ordre public a permis à la police de l’ONU déployée en RCA de renforcer la sécurité des populations civiles. Jean-Pierre Lacroix précise que l’esprit novateur de Renita Rismatanti a favorisé la sécurité des communautés vulnérables, et plus précisément des femmes et des filles.  

Une courte vidéo a notamment été diffusée par les Nations unies ; celle-ci revient sur le parcours et le témoignage de la sergent-chef. Son rêve est d’aider les autres et surtout les femmes et les enfants qui restent les principales victimes en zones de conflits armés. Elle rappelle également que les femmes peuvent et doivent assurer des postes clés dans les missions de maintien de la paix. Retna Rismatanti souhaite transmettre à toutes les femmes du monde le message suivant : « Croyez en vous. Croyez en votre force. Et faites le travail du mieux que vous pouvez ».  

Renita Rismatanti a commencé sa carrière au sein de la Police nationale indonésienne, en 2014. Spécialiste de l’information, elle a également travaillé dans les domaines de la formation, de l’administration et de la logistique. Elle devient responsable de la base de données criminelles de la MINUSCA, à l’âge de 25 ans. Elle est un symbole du leadership féminin. De même, son jeune âge permet la mise en lumière de la diversité de professionnels pouvant œuvrer pour le maintien de la paix. Son travail, ainsi que celui de ses collègues renforce la confiance entre les autorités locales et les communautés. Comme le souligne Faisa Shahkar, conseillère de la police des Nations unies, « Ayant accompli tant de choses en utilisant le pouvoir de la technologie dans un domaine traditionnellement dominé par les hommes, la sergent-chef Rismayanti représente l’avenir de la police des Nations unies ».  

L’Observatoire Boutros-Ghali (OBG) organise prochainement un webinaire de présentation de sa future publication sur « Le rôle d’UNPOL dans le soutien à la mise en place d’une police de proximité » ; vous pouvez vous inscrire à ce lien 

De plus, dans le cadre du projet REFFOP, l’OBG a pour objectif de favoriser l’emploi de francophones dans le maintien de la paix. Pour ce faire, il sensibilise les professionnel·le·s civil·e·s et les personnels en uniforme aux opportunités de carrière au sein du Département des opérations de paix (DOP) et des missions de terrain francophones. Chaque semaine, sont ainsi publiées des offres d’emploi sur le site du REFFOP.  

Dans ce cadre, nous organisons prochainement un webinaire sur les opportunités de carrière dans les composantes police des opérations de paix (Lien d’inscription à venir).  

Plus de publications
- Advertisement -Observatoire

Dernières brèves

Infographie et entretien vidéo sur l’action de l’Union européenne en Afrique dans les domaines paix et sécurité

Le 29 janvier dernier, le Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité (GRIP), gestionnaire du projet Observatoire Boutros-Ghali, a publié...

La prochaine Conférence ministérielle sur le maintien de la paix se tiendra au Ghana

Annoncée le 22 septembre 2023 à l’occasion de l’Assemblée générale des Nation unies, par  la ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale,...

Questionnaire – Lettre d’information et activités de l’Observatoire Boutros-Ghali

L’Observatoire Boutros-Ghali a besoin de votre avis ! Nous avons besoin de votre aide ! Afin de mieux vous connaître, nous vous avons préparé un...