Le ministère des affaires étrangères et du développement international et le ministère de la défense ont organisé les 26 et 27 octobre à Paris une réunion ministérielle sur le maintien de la paix des Nations unies en environnement francophone, avec la participation des deux ministres, Jean-Marc Ayrault et Jean-Yves Le Drian.

Cette réunion a rassemblé une soixantaine de pays et organisations internationales comptant parmi les principaux contributeurs aux opérations de maintien de la paix en environnement francophone. Actuellement, 7 des 16 opérations déployées le sont dans des pays où le français est couramment utilisé.

Cette conférence visait à identifier des bonnes pratiques et méthodes en environnement francophone, où l’ONU concentre une grande partie de ses moyens humains, financiers et techniques.

A l'issue de cette conférence, le ministère de la Défense français et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont annoncé un projet porté en commun avec les ministères des Affaires étrangères canadien et belge : l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix

A l’heure où la communauté internationale exprime le besoin d’une plus grande représentation du personnel maîtrisant le français dans les nombreuses opérations de maintien de la paix (OMP) des Nations unies déployées sur des théâtres francophones, cette initiative entend permettre aux Etats contributeurs de personnel francophone de mieux s’approprier les sujets liés au maintien de la paix dans toutes ses dimensions. 

Cet Observatoire entend rendre hommage à M. Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire général des Nations unies et de la Francophonie, qui a très tôt œuvré pour le renforcement du maintien de la paix et pris conscience de son caractère nécessairement évolutif. Il constituera notamment un cadre d’échanges entre experts et personnalités francophones issus de pays contributeurs de personnel, se proposera d’accompagner les Etats francophones dans leurs démarches visant à mieux préparer leur engagement dans les OMP. Il présentera également au Secrétariat des Nations unies des propositions en vue d’un meilleur soutien des efforts de ces Etats en faveur du maintien de la paix. Il permettra enfin de capitaliser sur les bonnes pratiques et outils de formation destinés au personnel appelé à être déployé dans l’espace francophone, en cohérence avec l’objectif de performance des OMP. 

Le Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité (GRIP), basé à Bruxelles, sera chargé d’animer cet Observatoire avec le soutien actif des partenaires impliqués dans ce projet. Le GRIP bénéficiera également de l'appui scientifique et technique de l'Université Catholique de Louvain (Belgique) et du Réseau des Opérations de Paix (ROP, Canada).

Observatoire Boutros-Ghali

  • Chaussée de Louvain 4671030Bruxelles
  • +32 (0)2 241 84 20
  • +32 (0)2 245 19 33

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire